Le corps parle le langage sacré de l'amour

this certificate is awarded to.jpg

Combien d'années ai-je été fâché avec mon corps? Fâchée quand il était fatigué et ne voulait plus fonctionner, fâchée quand il grossissait, alors que je voulais moi, décider si oui ou non il stock ce que je mange, fâchée car il était trop petit, ses jambes trop courtes, son visage trop ridé, ses cheveux trop fins, fâchée que son mal de tête pouvait m'empêcher de réfléchir, fâchée qu'il avait un ventre jamais plat, fâchée qu'il avait des genoux moches, fâchée quand il devenait rondelette quand j'étais adolescente, fâchée qu'il voulait devenir féminin, alors que je n'en avais pas envie. Je l'ai traité comme mon soldat , comme mon esclave et je l'ai utilisé comme façade pour cacher mon âme, celle que je ne voulais pas entendre, celle dont je m'étais déconnecté pour ne pas devoir entendre ses cri, ses supplications, ses murmures, car je ne comprenais pas ce qu'elle voulais me dire. Et mon corps devait m'obéir, mais il n'était pas totalement contrôlable. Et pourtant avec beaucoup de discipline et de contrôle, il m'a suivi dignement très loin.



volkan-olmez-523-unsplash.jpg

Quand tout s'est écroulé autour de moi, et quand je me suis écroulée finalement, après de longues batailles contre moi-même, alors seulement je suis devenue silencieuse. Alors seulement j'ai arrêté la folle course en avant et j'ai compris, que je ne pouvais pas continuer avec cette haine contre mon corps.




55909b.png

Mais l'aimer, l'accepter m'était infiniment difficile. Comment peux-je aimer quelque "chose" de si sauvage? Quelque chose qui a une sorte de vie propre? Quelque chose qui est connectée à deux mondes? Quelque chose qu'on ne m'a jamais appris à respecter. Cet "animal" de compagnie fidèle qui ne connaît que l'ici est maintenant? Cet animal de compagnie qui  accepte toutes les émotions, cet animal qui sais qu'ici c'est le paradis et qui cherche sans cesse d'y être. Cet inconnu, mon corps.


Le chemin vers lui a commencé le jour où j'ai vu sur Facebook une femme, Maria Sanchez, qui disait que la guérison est possible. Qu'elle était passé par là et qu'elle en était guérit. J'ai décidée que j'allais guérir. Je suis allé à son stage. Je ne pensais pas le chemin serait si long, que cela allait prendre autant de temps.

Mais l'autre jour, quand j'étais assise acharnée sur un travail depuis 8h derrière mon ordinateur sans pause, j'ai senti cette pression normalement insupportable pour moi dans mon ventre, pour la première fois dans ma vie je me suis entendu dire "Merci mon corps de me montrer que quelque chose ne va pas". Et ça m'a donné des frissons partout.

Je me suis levée, j'ai regardé dehors, j'ai écouté ce nœud, ce cri dans mon ventre et j'ai bougé, je me suis connectée  et ..... je me suis effondrée en larmes.

Merci mon corps qui me montre ce qui ne va pas. Merci mon âme qui me parle à travers mon corps, car elle connaît le chemin . Merci à moi-même qui s'est battue, qui a cherché une vie entière pour apprendre, pour comprendre, pour retrouver cette union perdue.

Je suis guérie, reste les habitudes , reste à apprendre des nouvelles manière de gérer les émotions.

le corps porte tes problèmes.png


Quand j'avais 16 ans et que j'étais dans le dégoût total de moi-même et seule avec mon désespoir, j'avais acheté un livre qui disait: il n'y a pas de guérison possible quand on est anorexique et boulimique. Je n'ai jamais pu accepter cette vérité.

Aujourd'hui je me suis prouvé le contraire .

Je comprends que mon corps parle le langage sacré de l'amour, celui de mon âme.  Et quand je l'écoute, je ne fais plus fausse route, et quand j'apprends ce langage, ma vie devient magique.

Est-ce que tu écoute ton corps? Est-ce que tu aimes ton corps? Est-ce que toi aussi, tu as senti cette haine contre lui, est-ce que tu lui en as voulu? Est-ce que tu le regarde avec gratitude?